: radio primitive /

: d’ici /




Tout au long du mois de décembre à Reims auront lieu de nombreuses manifestations sur le thème de la laïcité.


Des dizaines de bénévoles de diverses associations Rémoises se mobilisent pour offrir aux citoyens et citoyennes de tous âges une série d'événements autour du 9 décembre, journée nationale de la Laïcité, leur permettant de mieux appréhender ce que signifie la notion de Laïcité.

Vecteur de liberté de conscience, protection des cultes et de neutralité de ceux ci dans la vie publique et politique, la laïcité en France est souvent questionnée et demande à être toujours plus explicitée et ré-affirmée.

D'où vient elle? Comment s'applique t elle dans les sphères publiques et privées? en quoi nous protège-t-elle? que nous interdit-elle? pourquoi est-elle essentielle dans notre démocratie? en quoi nous rend-elle égaux en droits et en devoirs? comment peut-elle garantir la cohésion sociale? peut-elle disparaître?


Toutes ces questions trouveront des réponses concrètes au cours des différentes conférences les 8, 9 et 16 décembre, tournoi de foot le 10 décembre, parcours de la laïcité le 8 décembre, café philo le 17 décembre, concours de dessin et plantation de l'arbre de la laïcité le 9 décembre... .


Le grand public est convié pour l'ouverture de la semaine le 5 décembre en Mairie à 18h par l'inauguration de l'exposition "notre voyage au camp des Milles" par l'école Galilée installée dans le Hall de l'hôtel de Ville.


Le programme complet sur le site www.licrareims.fr




/:

Le 28 octobre dernier, Radio Primitive célébrait son 35e anniversaire au Temps des Cerises. Un rassemblement festif et musical où se sont côtoyés le temps d’une journée plusieurs générations d’auditeurs, d’animateurs et de responsables de cette aventure radiophonique née clandestinement en 1978 pour devenir légale en 1981. Car s’il eut bien au début une poignée de pionniers pour donner vie à ce projet alternatif, celui-ci n’aurait pu perdurer sans que régulièrement, au fil des ans, de nouvelles voix viennent se joindre aux plus anciennes pour redynamiser sans cesse cette expérience radiophonique, lui éviter de s’encroûter, démontrer encore et toujours que cette radio est un outil collectif, un bien commun, ouverte au plus grand nombre.

L’occasion de rappeler ici que c’est là notre raison d’être : accueillir tous ceux et celles (groupes ou individus) qui ont envie de « causer dans le poste ». Sous une forme ou sous une autre : émission, chronique, rubrique, reportage, documentaire sonore. Pour parler de ce qui vous intéresse, vous passionne ou vous révolte.  N’hésitez pas à venir nous rencontrer, autour d’un thé ou d’un café, à venir visiter nos studios, à rejoindre la « tribu primitive ». Pour, comme tant d’autres avant vous, participer à cette aventure collective et être de ceux et celles qui organiseront les temps forts de nos 40 ans, 45 ans, 50 ans d’existence.





/:

Deviens apprenti(e) reporter !




Tu as entre 15 et 29 ans, tu résides dans l’agglomération de Reims, le monde des médias t’intéresse et tu as envie de devenir reporter en herbe ? Envie de t’exprimer sur des sujets qui te tiennent à cœur, d’aller à la rencontre de personnes, de lieux, d’évènements que tu aimerais découvrir ou faire découvrir ? L’atelier « reporters citoyens » est fait pour toi !

Au sein d’un groupe de 10 jeunes qui ne sont ni étudiants, ni en emploi ou en formation, encadrés par les salariés expérimentés de l’association de Radio Primitive, tu recevras gratuitement une formation aux techniques radiophoniques qui te permettra, matériel professionnel à disposition, de devenir « reporter citoyen » : tu apprendras à réaliser des interviews, des reportages, à participer à des émissions… Tu pourras ainsi donner la parole à tous ceux qui participent à la vie locale de ta ville, de ton quartier, de lieux que tu as envie de faire connaître !

Si tu es intéressé(e) par cet atelier, contacte Radio Primitive

- par téléphone au : 03 26 02 33 76

- par mail : radio.primitive@wanadoo.fr

- ou par courrier : RADIO PRIMITIVE

26, rue du docteur Schweitzer

BP 2169

51081 REIMS CEDEX France


/:

La semaine folle est une tradition de l’ESAD qui a fait des émules dans de nombreuses Ecoles !
Elle reste un moment unique que nous vous invitions à partager.

Pendant une semaine, les étudiants sont mélangés, toutes années et options confondues. Ils travaillent sous les directives d’intervenants extérieurs et toutes les disciplines de la création se côtoient. Les sujets sont donnés à chaque groupe le premier jour ; les résultats sont présentés publiquement le dernier jour. La semaine se conclut par une grande fête.
Elle aura lieu grâce au concours de nos partenaires culturels : le FRAC Champagne-Ardenne, le Manège de Reims, et la Comédie de Reims. Un grand merci à tous.
 

Les artistes présents à la Semaine folle cette année :

- Meris Angioletti (artiste)

- Ferdinand Barbet (metteur en scène)

- Malika Djardi (chorégraphe)

- Delphine Huguet (designer culinaire)

- Brice Martin-Grazer (graphiste)

- Madeleine Montaigne (designer)

- Patrick Nadeau, designer végétal, et Quentin Geffroy, paysagiste

- Olivier Nottellet, (artiste)

- Paolo Parisi et Giovanni Surace, artistes, et professeurs à l’Accademia di Belli Arti di Firenze, Italie


Du 12 au 16 decembre 2016 à L'ESAD de Reims, 12 rue Libergier et site Franchet D'Espèrey





Encore plus d’infos locales et régionales, ici.


/:

Venez découvrir Quartier Libre, un espace d’expérimentation collectif, fédérateur et novateur grandeur nature à Reims !

Ancien siège de Plurial Novilia, ce lieu d’une surface de 2000 m² réunit dorénavant ateliers d’artistes, studio radio, boutiques artisanales, espace de coworking, skatepark, bureaux pour entrepreneurs, salles de conférences et formation, salle de projection, associations, espaces de convivialité…

Cette initiative prouve que, réunis dans un même lieu, la diversité et le mélange des acteurs du territoire sont sources d’innovations et de projets nouveaux. C’est l’occasion de parcourir un lieu éphémère rémois pour y rencontrer des artistes, des professionnels, trouver un cadeau, écouter de la musique, participer à des événements, boire un verre… ou simplement profiter !




Quartier Libre, situé au 12 rue des Filles Dieu, est ouvert au public les jeudi et vendredi de 18h à 23h, les samedi de 10h à 23h et les dimanches de 10h à 21h


Encore plus d’infos locales et régionales, ici.


: de là /



/:

Écoutez Césaré

Radio primitive

CÉSARÉ SUR LES ONDES

Fréquence  : 92.4  FM



Radio Primitive et Césaré s'associent pour vous proposer des rendez-vous trimestriels. Vous pourrez découvrir les actualités de la création sonore en région à travers des écoutes, des interviews d'artistes en résidence et une présentation des événements à venir.

/:

La multiplication des navigateurs et les mises à jour des plus anciens ont parfois rendu difficile au fil des mois la lecture de nos fichiers «sons».

C’est pourquoi nous avons ajouté pour chacun d’eux un second lien matérialisé par l’icône suivante :




Si vous n’avez pas accès au lecteur primitif d’un son, cliquez sur le poste de radio et ouvrez ainsi une nouvelle fenêtre avec un lecteur vous permettant de lire le fichier concerné.


: d’ailleurs / 



Budget 2016 :

l'avenir des associations citoyennes en question

 

Les associations citoyennes sont des acteurs indispensables pour répondre aux enjeux écologiques et pour reconstruire le vivre ensemble. Leur avenir est cependant remis en question par les gouvernements, l'Union européenne, les autorités locales et des forces économiques, notamment les banques. Petit à petit, des dispositions financières, administratives et managériales modifient la société en profondeur pour aller vers une société de marché, agressive et inégalitaire, au profit d'une toute petite minorité.

Dès aujourd'hui, de Chalon-sur-Saône à Romans, de Herblay à Colombes ou à Savigny-sur-Orge, des initiatives associatives, des équipements, des festivals, apportant une réponse forte aux attentes des citoyens, sont balayés d'un revers de main par des élus qui ne semblent pas en saisir les enjeux. Ailleurs, ce sont des baisses de subventions conséquentes qui viennent bousculer le paysage associatif. Selon la cartocrise-associative établie par le CAC, 87 % des communes observées ont diminué leurs subventions en 2015, en moyenne de 12 %, alors que 13 % les maintenaient ou les augmentaient. Combien de ces dernières pourront continuer à le faire en 2016 ?

Le projet de budget 2016 constitue un véritable instrument régressif de la transformation de la société. La campagne lancée par l'Association des Maires de France confirme les analyses du Collectif des Associations Citoyennes : la nouvelle baisse des dotations aux collectivités et des autres financements publics va se traduire par de nouvelles réductions drastiques de subventions aux associations. S'y ajoutent la perspective de mise en place de partenariats public-privé pour financer l'action associative, les effets de la loi Macron, les progrès d'une vision simpliste et managériale de l'action associative, etc. Dans le même temps, le CICE octroie un cadeau fiscal de 20 milliards par an aux entreprises, sans que celles-ci ne créent le moindre emploi. Le Plan social invisible, lancé depuis 2014, va donc continuer à faire ses ravages, malgré les discours lénifiants qui tentent de camoufler la réalité.

Au-delà des questions financières, c'est d'une considération renouvelée que les associations citoyennes ont besoin. Les richesses qu'elles produisent sont faites avant tout de développement humain, de démocratie locale, de participation à la vie de la cité, d'éducation citoyenne ou écologique, de renforcement du lien social. La création de richesse économique et d'emplois, bien que réelle, n'est jamais qu'une conséquence de leur activité et ne correspond aucunement à leur finalité.

A travers l'avenir de nos associations se joue un modèle de société plus humaine, enraciné dans les valeurs communes de la République et de la démocratie. Nous espérons encore que le gouvernement et les parlementaires prendront conscience de ces enjeux.

Pour suivre l’actualité du CAC, consultez : www.associations-citoyennes.net


: avertissement /

Il est conseillé à qui s’aventure sur les ondes de Radio Primitive de ne point trop se fier à ses anciennes oreilles et d’observer les rituels suivants avec attention, car ce qui semble être dissimule souvent ce qui est.


- tu auras bien entendu abandonné le gribouillis des juke-box de bazar,

- imite maintenant le spectre du divin transistor,

- pose sur la colline le puzzle des certitudes,

- compose le code du grand tout,

- écoute et traduit.


En d’autres termes, l’auditeur qui s’engage sur ces ondes devrait méditer cet avertissement :

" A écouter de plus près, il y avait à entendre".


: la loi des ondes /

Nous, fiers gloupiers des ondes, proclamons une et indivisible cette mère loi qui désormais s’applique indifféremment aux auditeurs et auditrices de Radio Primitive et aux membres de l’Amicale des Amateurs du Museau Vinaigrette.


Article huns :

L’oreille est reine. L’œil est son valet.


Article deux en un :

A la course du temps hertzien s’oppose le droit d’écoute qui plonge le gourmand des sons dans l’extase des battements de cœur et la volupté des chuchotements de l’aiguilleur des trains.


Article Troyes :

La vibration primitive et les cordes vocales du poulpe unissent les écoutants. Nostalgiques du chien de la maison hantée, ils ne redoutent que le retour du jazz à roulettes et des polyphonies corses.


Article Catherine de Russie :

En transes barbares, bruits d’assiettes et de verres brisés composent en arythmie la bande son des estomacs et des dimanches matin. Seuls sont dispensés de l’audience rituelle les caniches à poils d’or et le fils de Zézette.


Article cinq à sept :

Plouf. Plouf. Splash. Meuh. Atchoum. Miam. Miam. Pif. Paf. Vroum.


Article soldé :

Le tintamarre du monde trouble l’air pur des musiciens de la fanfare locale. Le remède se conjugue en dos, en raie, en mie, en scie. Les nouilles restent au sol.


Article sept à boire qu’il nous faut :

Sont immédiatement admis au sein du Conseil du Salon des Sons : le hérisson, le buisson, le chausson, l’écusson, le polisson et le mollasson. Le cas du saucisson reste à l’étude de maître Aupadeloi.


Article huître :

La voix est libre. En conséquence, grille de programme et mur du son doivent être abattus sans délais. Il est cependant toujours interdit de mettre ses coudes sur la table de mixage et obligation reste de ranger la chambre d’écho en sortant.


Fait à cœur, dans la joie et l’allégresse, en juillet de l’an 2012.

Pour faire valoir ce que de droit.

Bises à Zézette.


: le site de la semaine /

Un site parfait pour énerver son entourage :

http://www.instantsfun.es/


: le bonus vidéo /

Une video, d’hier ou d’aujourd’hui, musicale ou pas, qui nous a attiré l’oeil pour sa qualité, son originalité, son grand n’importe quoi ou son esthétisme particulier. A voir ici.


Vous n’arrivez pas à lire les fichiers sons sur ce site ?

Qui sommes nous ? - Adhérez - Nous rejoindre !

 

/:

nous écouter en direct

nos programmes

l’agenda primitif

nos classements

nous écrire

jeux concours

prestations et services

notre podcast

/:

quartier plus

radio de quartier

ça se passe à orgeval

parlons-en

ensembleS

l’après-midi d’une vie

de l’encre sur les ondes

va y avoir du sport

le don du son

reporters citoyens

des fleurs dans l’horloge

45 tours et puis s’en vont...

la dernière gorgée de bière...

l’histoire du rock...

les rues rémoises

l’alambic générik

production en série

petite biblio primitive 1

petite biblio primitive 2

la cueillette des feuilles

vous m’en direz tant

l’illusion des souffleries

les films de l’ouest

le camembert...

le reims doigts

c’est pas compliqué

le quart d’heure rémois

le coffre au passé

baby face jesus

le saint graal est dans l’escalier

gueule de bois

parole de migrants

à l’ombre du silence...

rencontre musée immigration

/:

coub’info

chroniques lycéennes 2010

chroniques lycéennes 2011

chroniques lycéennes 2012

chroniques lycéennes 2014

Libergier : 10 mots 2015

la minute de pub

histoires de migrants

molière chez les jivaros

de l’autre côté du tableau noir

la guerre dans tous ses états

mon héros

la patate ose

anatole untel

je rêvais d’être...

voyage en utopie

la vie est belle...

/:

liens internes

vos messages

reportages

promo interne

the bewitched hands

dsar 2008 / 2010

dsar 2011 / 2012

dsar 2013 / 2014

forum associations 2013

reims scènes d’europe 2013

troc des pratiques

ca nous regarde

la cci c’est pour qui ?

l’instant social et solidaire

imago

centenaire 14-18

/:

acsr

silence radio

ousopo

oufipo

syntone

addor

radiophonie / radio art

radio fanch

le transistor

le perce oreilles

grer

polémix et la voix off

le flash impro

the voice of cassandre

solenoïde

faïdos sonore

loom audio métrique

regard’ailleurs

cosmorama

opération kangourou

réseau mémoire et histoire de l'immigration en champagne-ardenne



/:

la cartonnerie

le polca

l’orange bleue

le manège de reims

la comédie

opéra de reims

télé centre bernon

ville de reims

slam tribu

cesare

centre saint exupéry

oxal’art

caktus

djazz 51

drac

drjscs

l’échangeur

cci reims épernay

frac

crous reims

crij reims

université de reims

bibliothèques rémoises

maison vide

la galerie de la culture

rock08

autres liens...

//:

ferarock

fraca

snrl

facebook


 

//:

RADIO PRIMITIVE

26, rue du docteur Schweitzer

BP 2169

51081 REIMS CEDEX FRANCE

Tél : (33) 03 26 02 33 76 (secrétariat)

         (33) 03.26.02.33.74 (studios)

Fax: (33) 03.26.02.68.30                

Courriel : radio.primitive@wanadoo.fr


92.4 en FM sur Reims et ses proches alentours

Radio Primitive est une radio FERAROCK

Radio Primitive est une radio  «Découvertes»